1er Think-tank participatif de l'entreprise et du droit

 
 
 
 
 
 

| PANORAMA PROGRAMME 2018

[Puce]   PROGRAMME

édition annuelle - 18.10.2018, Paris.

 

 

[Puce] Vous construisez votre programme personnel en participant le jour du Forum aux ateliers ou Few to Few de votre choix.

 

[Puce] Toutes les tables-rondes réunissent de trois à six intervenants de haut vol, représentant les mondes de l'entreprise, des pouvoirs publics, des organisations internationales ou du conseil. 

 

[Puce]  Réservez votre place le plus rapidement possible, pour bénéficier des tarifs "early-bird" et offres spéciales, en cliquant sur inscription en ligne ci-dessous.

 

 

INSCRIPTION EN LIGNE

 

 

 

[] PARTENAIRES RÉSEAUX & SCIENTIFIQUES


 

edhec

 

Association des anciens élèves de l'ENA

 

 

 

 

9h15 |

Les petits-déjeuners du forum

 

Salle 1 |

Droit pénal des affaires, anti-corruption, regulatory, procédures nationales

et internationales.

Comment coopérer et se défendre à la fois ?  Face aux dossiers sensibles ou à forts enjeux, quelles approches possibles par les Etats ?

 

Plaider-coupable, convention judiciaire d’intérêt public, DPA, NPA… La négociation et la coopération dans le cadre de procédures judiciaires et réglementaires sont désormais incontournables, y compris en France. Pour autant, quand une entreprise y est partie, la défense de ses propres intérêts demeure tout au long de la procédure. Coopérer oui, mais sans pour autant devenir son propre procureur. Sans renoncer non plus à ses droits, ni au respect des principes qui guident l’action publique. En outre, dès lors qu’une procédure est internationale et comprend un volet de coopération entre Etats, se trouvent non seulement posée la question des législations de blocage mais aussi celle de la représentation de certains intérêts nationaux. 

 

Cet atelier sera l’occasion de comprendre comment se positionner à chaque étape de tels dossiers, de cerner les enjeux juridiques, l’impact de la dimension internationale (sur les parties, les autorités judiciaires et/ou réglementaires, les gouvernements). Il permettra de mieux cerner les rôles et marges d’action de chacun.

 

 

Salle 2 |

Exclusif & inédit | Etude 2018 BLF - EDHEC

Le droit et les juristes vus par les dirigeants.

 

Après l’étude 2016 réalisée avec l’EDHEC, quelles sont les tendances 2018 ? INÉDIT : Après plusieurs heures en tête à tête avec des présidents, DG, membres de COMEX du CAC 40, du CAC All-Tradable, nous avons des choses à vous raconter : et vous serez sans doute surpris ! Quelle est leur perception du droit et des juristes ? Quel rapport au risque attendent-ils que les juristes adoptent ? Quels sont les critères de confiance et de performance à utiliser ? Et aussi, quels sont leurs avis sur la question de l'externalisation, le positionnement des juristes dans l'entreprise, la place de ces derniers dans le comité exécutif, les principales sources de création de valeur par le droit qu'ils identifient....

 

Une étude qualitative totalement exclusive et unique en son genre, qui vous donnera les clefs pour projeter la pratique du droit dans le futur et être en phase avec les attentes des dirigeants, voire les devancer !

 

 

Salle 3 |

Gouvernance et salariés

A nouvelles règles (ord. Macron, loi PACTE…), nouveaux équilibres. Quel dialogue et pacte social pour faire de la grève l’ultime recours ? Un challenge pour le DRH !

 

Depuis plus d’une décennie, le droit social évolue et les équilibres sont peu à peu modifiés. Ainsi les cartes sont redistribuées, le recours au juge est, par exemple, plus strictement encadré. Les leviers de négociations sont devenus en conséquence plus radicaux avec des grèves. L’impact économique est évident à l’exemple des derniers mouvements. Les nouveaux équilibres sont à trouver.

Danone propose une action pour tous ses salariés. Et vous quel « pacte » votre entreprise peut-elle mettre en place ? 


La future loi PACTE renforce la place des administrateurs salariés, quelles coordinations avec le dialogue sociale ? Quelles sont les marges de manœuvres dans ce futur nouveau contexte ?  Faut-il prendre les devants à l’exemple d’Emmanuel Faber ? Quelles dispositions devraient envisager le législateur ?  

 

Salle 4 |

Projetez-vous en 2028... Contentieux

Litiges économiques en 2028. Les résoudre ? Une révolution à venir. Dirigeants, juristes, magistrats, médiateurs… quels sont vos challenges ? ​

 

Justice prédictive, « litigation finance », legaltech, justice ou arbitrage en ligne, justice négociée… Un effet de mode ?

 

Au premier abord, cela inspire plutôt défiance. Les promesses affichées sont-elles en adéquations avec les solutions effectivement proposées ? Mais quoi qu’il en soit, la résolution des litiges évolue. Quelle place donner à ces nouveaux outils ? D’ici 2028, transformerez-vous votre direction en centre de profits ?

 

 

[]  PARTENAIRES CONSEILS


 

 

ALTANA

 

 

Altana est un cabinet français indépendant et pluridisciplinaire de 80 avocats dont 15 associés. Créé en 2009, au service des entreprises, les compétences des avocats d’Altana allient sens stratégique et capacité à mobiliser rapidement les meilleures expertises sectorielles.

La double pratique contentieux/ conseil  est au cœur de l’activité d'Altana, dont les associés sont tous des professionnels réputés. www.altanalaw.com

 

BOUGARTCHEV-MOYNE_Associes_Logo_Fond blanc 250x54

 

Nouvel acteur du contentieux des affaires, le cabinet Bougartchev Moyne Associés, constitué d’une dizaine d’avocats, conseille les entreprises publiques ou privées comme les établissements bancaires et financiers, les compagnies d’assurance et leurs dirigeants dans l’ensemble des litiges auxquels ils font face que ce soit en droit pénal des affaires, en droit civil et commercial ou en matière réglementaire. www.bougartchev-moyne.com

 

454_ckeditor_perso_33781_540eaf7921785_2

 

Dechert LLP est un cabinet d’avocats d’affaires international qui compte plus de 900 avocats répartis dans 28 bureaux. L’équipe de Dechert en France compte plus de 90 avocats spécialisés en arbitrage international, contentieux commerciaux complexes, corporate & securities, propriété intellectuelle, concurrence, fiscal, social et services financiers et gestion d’actifs.
www.dechert.com

 

 

454_ckeditor_perso_35037_55f14f59e62cb_10

 

Classé parmi les meilleurs spécialistes de la matière par les guides français et internationaux, Flichy Grangé Avocats est un cabinet d'avocats de référence en droit social en France et à l'étranger. Au service des entreprises et des dirigeants, le cabinet regroupe une équipe de plus de 60 avocats spécialisés, dont 19 associés, animant 9 pôles d'expertise en droit du travail et droit de la sécurité sociale. www.flichygrange.com

 

 

10h30 | Les rencontres informelles du forum


Résautez, rencontrez, travaillez. Faites ce qu'il vous plait, autour de l'open bar du Business & Legal Lounge.

 

 

10h45 |

Plénière

Un moment d'inspiration unique et une rencontre exceptionnelle avec 

 

Jean-Louis Etienne

médecin, explorateur polaire, scientifique

auteur "inventer sa vie"

 

L'incroyable exploration de l'océan Austral

l'expédition POLAR POD

 

 

 

site-test980x330nb

 

 

11h30 | Les rencontres informelles du forum


Résautez, rencontrez, travaillez. Faites ce qu'il vous plait, autour de l'open bar du Business & Legal Lounge.

 

 

11h45|

Ateliers & few to few

 

Salle 1 |

Projetez-vous en 2028... Gouvernance, corporate, responsabilité.

Entreprise de demain : la seule rentabilité ne suffit plus. 
Comment la loi PACTE signe-t-elle la fin du chiffre tout puissant ?
Comment le dirigeant s’adaptera ? Quels conseils lui donner ?

 

La loi pacte confirme le mouvement : l’entreprise du futur ne devra pas être que rentable. Code civil et Code de commerce seront modifiés d’ici la fin de l’année afin de renforcer la prise en considération des enjeux sociaux et environnementaux dans la stratégie et l'activité des entreprises. 

 

Objet social redéfinit, raison d’être créée… De facto, cela ouvre de nouveaux champs à la faute de gestion : votre dirigeant va-t-il risquer plus qu’hier une révocation ad nutum ? Sur quelles bases ?

 

Dès lors, il convient pour les entreprises de voir : en quoi la poursuite de l’objet social va-t-elle devenir plus exigeante ? Quels impacts cela aura-t-il sur la gouvernance ? Quels objectifs se donner ? Comment tirer partie de tout cela pour faire mieux que ses compétiteurs ? Autrement dit, et en reprenant l’idée du professeur Michel Capron, par delà la question de la responsabilité, comment l’entreprise peut-elle envisager la question de sa redevabilité, pour plus d’éthique et plus de performance ?

 

 

Salle 2 |

Fusions-acquisitions et concurrence. 

Croissance externe, M&A et pouvoir d’évocation du ministre de l‘Economie.
L’affaire William Saurin ouvre-t-elle de nouvelles perspectives ? Quelles articulations entre les politiques économiques, industrielles et de concurrence ? 
 

Le risque d’une position dominante est-il plus ou moins dommageable pour l’économie qu’une importante pertes d’emplois ? Et pour demain, faut-il encourager l’émergence d’acteurs puissants, capables de faire bouger les lignes au plan mondial quitte à constater temporairement une position dominante en Europe ?

 

Avec le dossier William Saurin et la décision historique du ministre de l’Economie de faire usage de son pouvoir d’évocation d’une décision de l’Autorité de la concurrence, c’est la question même des finalités du droit de la concurrence qui est posée.

 

Cette table-ronde permettra de comprendre comment il est possible de faire exception aux règles de concurrence pour une entreprise défaillante. Elle sera aussi l’occasion de questionner les finalités de la politique et du droit de la concurrence, entre efficiences et croissances économiques.

 

 

Salle 3 |

DRH 2018 vers l'ère de l'expérience collaborateur, êtes-vous prêt ?

Travailler "on demand" open innovation, bien-être…
Le cadre de travail n'est plus mais les règles d'hier subsistent ! 

 

A petit pas, le droit du travail évolue. Pourtant, la technologie accélère les mutations du monde du travail et les attentes - tant des employeurs que des employés - changent. A quels challenges les DRH et leurs conseils vont-ils devoir répondre très rapidement ? Comment imaginer l’organisation du travail de demain ? Quels sont les freins, notamment réglementaires ? Quelles suggestions formulées au gouvernement ?  

 

Salle 4 |

Business et résolution des conflits.

Justice, arbitrage, médiation… Comment les facteurs humains et psychologiques font pencher la balance ?

 

Neurobiologiste, Jean-Philippe Lachaux déclare que nos cerveaux recherchent systématiquement à éviter le conflit. Chacun réagit différemment aux litiges et une série de facteurs (expériences de vie, croyances, valeurs…) détermine la manière particulière de le régler. Les litiges économiques ne font pas exception à la règle, quel qu’en soit l’enjeu ou qu’elle que soit la méthode de résolution choisie. Directeurs juridiques, avocats, arbitres, médiateurs… Quels facteurs humains vont faire pencher la balance ? Comment les appréhender selon les personnalités en présence : le pragmatique prend des décisions rapides basées sur des faits qu’il connaît, formule ses opinions, aime la dichotomie gagnant /perdant ; l’extraverti, positif, chaleureux, sociable et convaincant, expose son opinion avec facilité et influencera les autres ; le conciliateur cherche l’harmonie et l’accord, veut que tout le monde soit heureux, et évite toute sorte confrontation, tout en exprimant peu ses opinions ; l’analytique, analyse les faits avant de prendre des décisions, donne peu d’importance aux relations interpersonnelles…

 

Cet atelier sera l'occasion d'aborder plusieurs questions majeures : quelles sont les responsabilités et les attitudes que les uns attendent de l’autre ? Comment la matrice des personnalités en présence joue-t-elle un rôle dans le choix des outils à utiliser pour résoudre le conflit ? De quelles compétences tirer parti pour à la fois convaincre l’autre de trouver une solution et défendre ses intérêts légitimes ? Quelles sont les étapes à respecter : rationaliser, rétablir la confiance, créer la 3e solution ? 

 

 

 

[]  PARTENAIRES CONSEILS


 

454_htmlarea_perso_33781_8

 

 

Gide est le premier cabinet d’avocats international d'origine française. Il compte 15 bureaux dans le monde et 600 avocats, de 35 nationalités différentes, reconnus parmi les meilleurs spécialistes de chacune des branches du droit des affaires. Dans chacun de ses bureaux en Europe, Afrique, Moyen-Orient, Asie et Amérique du Nord, Gide met au service de ses clients sa parfaite connaissance des marchés locaux, son expertise régionale et les ressources d’un cabinet international. www.gide.com

 

454_ckeditor_perso_35037_56efbe9f02b13_16

 

 

Jeantet accompagne ses dirigeants dans les domaines stratégiques du droit des affaires en conseil comme en contentieux. La force de la signature Jeantet réside dans une volonté d’indépendance, une vocation internationale et une capacité à jouer un rôle d’envergure dans la vie économique et juridique. Jeantet à Paris, Casablanca, Luxembourg, Genève, Budapest, Kiev et Moscou compte plus de 150 avocats dont 31 associés.

 www.jeantet.fr

 

HAVAS_LEGAL

 

HAVAS Paris est une agence globale qui accompagne les marques, les entreprises et les institutions et définit des stratégies globales renforçant leur capital-clients, leur capital-talents et leur capital-influence. A la pointe de l’innovation, Havas Paris est la première agence à créer un département Havas Legal&Litigation, et propose une offre dédiée à la communication judiciaire, notamment aux class actions.
www.havasparis.com

 

 

IMAGE LOUNGE BLF

 

 

 

13h00 |

Business & Legal Média Awards

 

Les présidents et vices-présidents du jury remettront

les Plumes et Caméras d'or ou d'argent de l'économie et du droit

aux meilleurs auteurs 2017-18 au service de la transversalité, de la performance et de l'éthique. 

 

454_ckeditor_perso_36820_55b7596d3bdf3_3  

454_ckeditor_perso_45004_5b0fa5ff5ccae_4

 

Déjeuner networking

 

IMAGE TABLE RONDE BUSINESS AND LEGAL FORUM

 

15h15|

Ateliers & few to few

 

 

Salle 1 |

M&A et gestion des risques

Quelle gestion du risque après les décisions Altice de l’ADLC et de la Commission européenne ?


Après la décision de l’Autorité de la concurrence en 2017, et avec celle de la Commission européenne porteuse des futures lignes directrices en matière de fusions-acquisitions, les acteurs seront désormais avec un niveau d’information supérieur leur permettant d’agir sur la sécurisation des opérations de fusions-acquisitions en France et dans l'Union.
 
Cet atelier sera l'occasion de croiser les arguments juridiques sur lesquelles reposent la décision, les attentes des professionnels en charge de la conduite de ces opérations et de sonder les zones d'ombres et les questions restées en suspend, notamment :
- les causes de l’augmentation du risque de « gun jumping ;
- les covenants : comment les rédiger ?
- les échanges d’informations : quoi, qui, quand et comment ?
- les précautions en matière d’accords commerciaux.

 

Le but est de bien confronter l’approche juridique et l’approche pratique de la conduite de ces opérations.
 

 

Salle 2 |

Anti-corruption, Corporate monitoring, peine de mise en conformité.

USA, France : à quelles problématiques se préparer ? Comment y faire face ? 
L’AFA nommée « monitor » pour les USA, est-ce une bonne nouvelle ?

 

La peine de mise en conformité sous contrôle est inspirée des dispositifs de « corporate monitoring » utilisés depuis longtemps aux Etats-Unis. Elle a été introduite en France en matière de lutte contre la corruption par la loi Sapin 2. Si le contrôle est effectué en France par les pouvoirs publics, aux Etats-Unis, la procédure va jusqu’à la nomination d’un tiers privé au sein de l’entreprise, le moniteur, chargé de vérifier la parfaite coopération et application par l’entreprise des décisions de la puissance publique concernée. Enfin, dans le cadre des décisions conjointes USA / France appelées à se développer, à l’image de ce qui se passe avec l’affaire Société Générale, c’est l’Agence Française Anti-corruption (AFA) qui peut se retrouver nommée « monitor » par les autorités américaines, avec la possibilité de recourir à un expert indépendant pour l’aider dans sa mission.

 

Cet atelier sera l'occasion pour les entreprises de comprendre l’étendue des problématiques auxquelles elles doivent se préparer dans les deux systèmes. Aux Etats-Unis, de nombreuses questions se poseront relatives au moniteur : son choix, son statut, sa responsabilité, sa rémunération, son indépendance, ses prestataires et ses obligations de confidentialité. Dans les deux cas, quel est le régime de contraintes et de contrôles qui pèsera sur elles ? Comment est apprécié la coopération et l’application de ce qui est attendu ? Quels risques sont encourus en cas de manquement aux obligations ?

 

 

Salle 3 |

Fusions-acquisitions

A l'ère de l'ubérisation, quel avenir pour l'engagement contractuel ? Quels avantages ?

 

Consommation immédiate ou à la carte est le modèle vers lequel notre société tend. Et les opérations de M&A n’y échappent pas. Avant de signer une acquisition, une cession, comme dans toutes relations humaines, on se teste, on s’engage de plus en plus tard notamment par le recours à des techniques importées des pays anglo-saxons. Lorsque les parties s'engagent enfin, on peut se demander si elles sont réellement tenues par un lien indéfectible, au regard des divers moyens à leur disposition pour s'en échapper. 


A l'heure où les codes sociaux et moraux évoluent, le Code civil réformé en 2016 consacre-t'il un certain libertinage contractuel, ou s'attache-t-il au contraire à redonner un sens à la parole donnée, au contrat signé ? Comment le monde des affaires s'adapte-t-il à ces évolutions sociétales ? Quels sont les nouveaux réflexes à adopter ? 

 

Salle 5 |

Quoi de neuf et d'inspirant ? 

10 minutes pour convaincre.

 

Face à la déferlante de start-up du droit, d'innovations et de solutions nouvelles, l'occasion d'identifier quelques-uns des acteurs parmi les plus inspirants et de discuter à bâton rompu de la création de valeur réelle apportée, des conditions de mises en oeuvre, de la prise en compte de vos attentes dans leurs propositions de valeurs.

 

Un moment mutuellement inspirant pour accompagner et guider l'innovation en partant des besoins.

 

 

[]  PARTENAIRES CONSEILS


 

 

 

Fort de plus de 2200 avocats présents en Europe, aux États-Unis, en Asie et au Moyen-Orient, Latham & Watkins dispose d’une expertise reconnue mondialement, en droit français, européen, anglais et américain. Avec plus de 90 avocats à Paris, l’équipe est active tant en conseil qu’en contentieux. Nos avocats conseillent de nombreux leaders de l’industrie et des services, des établissements financiers, des fonds d’investissements et des banques d’affaires. 

www.lw.com | t. :  +33 1 40 62 20 00

 

 

 

Norton Rose Fulbright est l'un des grands cabinets d'avocats internationaux. Nous fournissons une gamme complète de services juridiques aux entreprises et institutions financières mondiales de premier plan. Norton Rose Fulbright rassemble au-delà de 3800 avocats dans plus de 50 villes à travers l'Europe, les Amériques, l'Asie, l'Australie, l'Afrique et le Moyen-Orient. www.nortonrosefulbright.com

 

 

Avec environ 1 700 avocats répartis dans 22 bureaux à travers l’Europe, l’Amérique et l’Asie, Skadden est l’un des plus grands cabinets d’avocats internationaux. Skadden représente un grand nombre des plus grandes sociétés dans le monde dont près de la moitié des sociétés du Fortune 250.

www.skadden.com

 

VERDUN VERNIOLE avocats conseille les entreprises en matière de droit des contrats (distribution, consommation, médiation), de construction, d’immobilier et de droit social. Franck VERDUN assiste les directions juridiques pour la conception de leur cartographie des risques juridiques. Avec Wafa AYED, il intervient en matière de conformité : programme anticorruption SAPIN 2, Devoir de vigilance, RGPD. www.verdun-verniole.com

 

 

16h30 | Les rencontres informelles du forum


Résautez, rencontrez, travaillez. Faites ce qu'il vous plait, autour de l'open bar du Business & Legal Lounge.

 

 

LOUNGE BUSINESS AND LEGAL FORUM

 

 
16h45 |

Ateliers & few to few

 

 

Salle 1 |

Doing Business et géopolitique : contrôles des acquisitions, Iran, Brexit, protectionnisme… Quelles options pour l’entreprise ?

Entre économie et politique, le directeur juridique et ses conseils sont-ils une valeur ajoutée pour faire face ?  Comment conseiller la prise de décision stratégique ? 
 

Depuis quelques années, certains économistes affirmaient que tous les facteurs économiques et sociaux étaient réunis pour une montée du populisme. Une prédiction confirmée par les urnes : Brexit, politique américaine, Iran, protectionnisme… Et cela n’est pas sans effet sur les entreprises et leur business models. Car les règles sont peu à peu - ou parfois même violemment – détricotées alors même que les entreprises restent parmi les acteurs les plus sensibles à l’incertitude. Dans ce contexte, diplomatie, intérêts économiques des Etats, des entreprises et droit sont liés. L’entreprise est tenue de développer une vision géostratégique et de penser à de nouveaux modes d’action. D’inventer une nouvelle grammaire dans ses rapports avec les tiers. Décider d’investir, organiser un repli sans quitter un pays, partir… .

 

Cet atelier sera l'occasion, face à des variables complexes, de savoir comment nourrir efficacement la prise de décision stratégique et d'identifier des éléments de réponses à quelques questions clefs : quelles interactions mettre en œuvre ? Cet atelier sera l’occasion de poser un regard lucide sur les choix des possibles, pour une prise de risques claire ou une sécurisation optimale :comment jouer sans perdre sa chemise ? Quelle peut-être la valeur-ajoutée des directeurs juridiques et de leurs conseils  ? Quels sont les acteurs clefs dans chacun des projets ?  Comment apporter une vision systémique du projet pour l’appréhender dans sa globalité ? 

 

 

Salle 2 |

Projetez-vous en 2028... Données. 

RGPD ce n’est que le début… De la conformité à la création de nouveaux business par les données en passant par la gestion des crises. A quoi penser et que faire aujourd’hui pour tirer son épingle du jeu ? Et si vous étiez à la fois « compliant » et avant-gardiste !

 

Les données ne sont pas le pétrole de l’économie, ni le carburant de votre entreprise, mais le terreau sur lequel développer les affaires. L’entreprise doit simultanément inventer de nouveaux business tirant partie des données et relever le défi constant d’une conformité toujours plus exigeante. Et la régulation des données va se faire désormais à la fois dans chaque pays de l’UE, mais aussi en réseau. Chaque régulateur va devoir élaborer sa politique d’action et se positionner sur les enjeux de co-régulation. Ainsi, les entreprises vont-elles aussi devoir s’organiser entre elles pour faire face à ces demandes des pouvoirs publics. Alors que tous les décrets d’application de la loi RGPD devraient avoir été publiés en octobre, plusieurs questions à aborder : quels équilibres entre protection des données et développement des affaires ? A quel schéma de régulation en réseau se préparer ? Quelle gouvernance mettre en place ? Sur quoi reposeront les business models de demain ?

 

Cette table ronde sera l’occasion pour les directeurs concernées, DSI, directeurs stratégie, directeurs marketing, directeurs juridiques, de voir comment transversalité et innovation permettent à l’entreprise de sur-performer en évitant les sanctions et en créant plus de valeur.

 

 

Salle 3 |

EXCLUSIF - Anti-corruption

AFA : retour d'expériences sur les premières enquêtes. Quels enseignements en tirer ? 

 

Avec près d’un an et demi d’activité et un peu moins de 40 contrôles réalisés, l’Agence Française Anti-Corruption (AFA) joue un rôle moteur dans la montée en puissance de la conformité dans les entreprises. Et fort logiquement, compte tenu de la courbe d’apprentissage bien naturelle face aux exigences de la loi, la majorité des entreprises contrôlées s’est vu indiquer des correctifs à appliquer. Individuellement délicats, ces premiers contrôles ont mis les entreprises concernées en positions de cobaye avec néanmoins un avantage pour la plupart : acquérir une expérience précieuse pour s’améliorer.

 

Cet atelier sera l’occasion pour l’AFA de dresser un premier retour d’expérience de ces contrôles et, pour l’une des entreprises concernées, de partager ses réflexions sur les marges de progrès réciproques potentielles.

 

Salle 4 |

M&A, Capital investissement

Quels déterminants pour votre stratégie entre afflux de liquidités et contexte mondial tendu ?

 

2.513 milliards de dollars, en hausse de 61% par rapport au premier semestre 2017, selon les statistiques de Thomson Reuters : les fusions-acquisitions se portent bien. L’année 2018 avait d’ailleurs commencée avec un montant de deals inédits depuis sept ans. Les liquidités ne manquent pas. Les acteurs sont dynamiques. Pour autant, le contexte international reste troublé, entre politique américaine imprévisible, tensions en découlant, contrôles croissants des acquéreurs dans de nombreux pays notamment. L’évolution des taux et des cours de bourse restent des variables déterminantes dont les évolutions sont scrutées.Face aux tendances générales, il convient aussi de regarder dans le détails les spécificités de chacun des secteurs économiques face au dynamisme. Enfin, on peut s’interroger sur de nouvelles pratiques d’investissement. Dès lors, se pose la question des meilleurs déterminants à agir. En croisant les points de vue de grands praticiens des mondes des fusions-acquisitions et du capital investissement, cette table-ronde sera l’occasion de pointer les sujets clefs et les pratiques inspirantes.

 

 

 

 

[]  PARTENAIRES EXPERTS


 

NOMINATION image

 

Nomination fournit des solutions d’efficacité commerciale qui permettent aux entreprises d’atteindre jusqu’à 30% de performances additionnelles. Depuis plus de 10 ans, nous collectons et surveillons le parcours détaillé de 200 000 décideurs pour produire des signaux d’affaires et aider nos clients à détecter des opportunités qualifiées. Grâce à des services personnalisables et simples d’utilisation, et avec l’accompagnement de nos clients dans la bonne exploitation de nos informations, nous aidons des acteurs majeurs sur tous les secteurs à accroître leurs taux de transformation en tenant le bon message, au bon contact, au bon moment. www.monination.fr

 

 

Oxygen+ est un cabinet d’avocats proposant à ses clients de fournir du support juridique avec des collaborateurs avocats ou juristes qui sont en immersion chez les client pour une durée déterminée. Son expertise recouvre tous les domaines du droit des affaires qu’il s’agisse du droit des contrats, droit des sociétés, ….. L’ADN d’Oxygen+ est simplicité, pragmatisme et efficacité. 

www.oxygenplus.fr

 

 

18h00 |

Fin

 


 

INSCRIPTION EN LIGNE

"Progresser est avant tout une affaire de rencontres."

 

 

 

[]  PARTENAIRES RÉSEAUX & PARTENAIRES PRESSE


 

Association-francaise-des-docteurs-en-droit-NB-140X140
CERCLE_COMPLIANCE_2016
  Droit et croissance

FONDATION POUR LE DROIT CONTINENTAL

ICC-ICA-200x57 NB IFA-NB-180X52 Forum-francophone-des-affaires-NB-180X68  

 


       
   

LJA-logo_lettre_2017

   
 

   
images

 

 

INSCRIPTION EN LIGNE

 

"Progresser est avant tout une affaire de rencontres."

 

 

HOME - Retour à l'accueil  

icone : ARROWS DOTS FINES UP bleu 50x58

 

 

 
Dernière modification : 21/09/2018