GENÈSE ET CONTEXTE DE L’ÉTUDE

GRAND ANGLE 2018

étude Business & Legal Forum - EDHEC

Le droit et les juristes vus par les dirigeants

Volet 2018 - Les grands entretiens

 

 

Le travail accompli depuis maintenant dix ans par le Business & Legal Forum et l’EDHEC Business School repose sur une conviction : le droit est un puissant outil d’aide à la réalisation de projets

 

 

Cela suppose, selon nous, deux choses :

 

De la part des juristes, qu’ils en soient eux-mêmes convaincus et qu’ils cherchent, par leurs réflexions et leurs actions, à faire en sorte que l’activité juridique soit mise au service d’une autre activité. Qu’ils aillent d’eux-mêmes vers les non-juristes. Et cela n’enlève rien par ailleurs aux fonctions transcendantes du droit.

De la part des non-juristes, qu’ils soient capables d’envisager cet apport du droit et des juristes et qu’ils acceptent, voire encouragent, cet apport, dans le cadre de leurs activités.

 

Mais ce travail s’inscrit également dans un contexte.

 

Une montée en présence et en puissance du droit, 

 

Par la capacité des élus à confondre action politique et adoption de textes.

Par la complexification des textes, provoquée en partie par la recherche poussée d’exceptions et de régimes particuliers.

Par un recours à la justice croissant dans toutes les relations (économiques, sociales…).

Par un nombre accru de règles applicables aux relations commerciales au plan international.

 

Une certaine défiance entourant la chose légale et judiciaire.

 

Des revendications des juristes : pour plus de reconnaissance pour eux-mêmes ; pour une influence du droit dans les organisations. Il s’agit pour eux avant tout que le droit soit enfin perçu comme une potentialité positive pour les organisations. Un facteur de sécurité, mais aussi d’agilité, de croissance, de créativité notamment.

 

 

Page précédente          Page suivante

 

 
Dernière modification : 31/10/2018